Et me voilà de retour après trois longues semaines d'absence. Que je n'ai pas vu passer. Ou que j'ai eu le temps de voir défiler en comptant chaque jour qui me séparait de la date fatidique. Chaque jour passé au cours duquel je me maudissais de ne pas avoir assez travaillé, où je maudissais cette mémoire fuyante, cette attention plus portée aux paroles de ce groupe de rock russe qu'à mes cours austères. Ces yeux qui coulaient, augurant d'une troisième conjonctivite en un mois,  ce corps qui fatiguait, cette tête lourde dans laquelle tout se mélangeait.

CONCOURS_043

Et puis, c'est arrivé drôlement vite. Des oraux blancs lors desquels tout est remis à plat , en question. Et puis les oraux, les vrais,  attendus, redoutés. Car avant de vaincre les autres, c'est soi-même qu'il faut vaincre, sa timidité, son manque de confiance en soi, son apparence juvénile. Alors on met une veste noire austère pour se donner une contenance... et on y va, en pensant que ce lit douillet que l'on laisse, quand on le retrouvera le soir, tout sera fini ou presque.

CONCOURS_047

J'ai pensé à vous, à vos mots. Merci pour votre gentillesse. Ca m'a aidée, beaucoup. A faire abstraction du regard désabusé des examinateurs devant cette technicité qui me fait défaut. En me disant que je n'étais pas qu'une machine à apprendre. Que je savais aussi faire des gâteaux ;-p. Merci particulièrement à SAB du PLAISIR DE GOURMANDISE de m'avoir épaulée, d'avoir concocté en mon absence de charmants puddings de semoule dont je rêve délicieusement toutes les nuits ;-). Et merci à vous tous :-)

Je pense que ma prestation ne suffira pas. Je suis restée moi-même et c'est peut-être bien cela au fond le problème. Si l'on ajoute à cela mon manque évident de technicité, je ne donne pas cher de l'issue de la chose. Résultats dans bien longtemps (dans deux mois). J'ai donc le temps d'envisager "l'après" après ce marathon éprouvant dans lequel j'aurai laissé quelques plumes. Mais heureuse en même temps d'avoir su me respecter moi et d'avoir pu voir que même si je n'étais pas le profil recherché, je n'en étais pas moins une bonne personne. Faire la distinction entre la personne et le candidat.... je suis contente de réussir à le faire en ce qui me concerne.

CONCOURS_047

Bref, c'est pas tout ça mais il faut désormais que je me regonfle, que je reprenne forme. J'ai des cernes immenses sous les yeux, je n'ai pas fait de gâteaux depuis trois semaines, j'ai les joues creuses de fatigue, accusant de longues nuits sans sommeil. J'ai les yeux rouges, mélange de conjonctivite renaissante et de carences en fer, bref ce concours m'a déglinguée sans pour autant m'enlever ma gourmandise de vivre.

Je vais me lâcher, surtout en matière de bouquins (ça fait 5 ans que je ne lis que des ouvragres techniques ou savants... ou presque). Je  vais faire une boulimie livresque chez Gibert, j'en peux plus! Et cet aprem, je vais m'adonner au plaisir oublié d'une bonne pâtisserie avec mon meilleur ami. Et bientôt avec mon amie H.

Mais bon, comme je suis quand même une bonne nature, je n'ai pas résisté au plaisir de concocter ce flan qui marque la fin de ce long chemin de croix et sans doute le début d'un autre (car je passe d'autres concours au début de l'année prochaine. Quand il n'y en a plus, il y en a encore). Ca faisait un moment que j'avais envie de ce flan repéré sur le blog de MEL. J'adore la noix de coco mais ma recette de flan comportait du lait de coco. J'ai donc voulu essayé une variante avec de la poudre de coco.

Et bien j'adore. Je crois même que je préfère. Cette couche de coco qui tombe au fond, je dirais tout simplement mmmmmmh, slurp, miam! A faire et à refaire, surtout quand on raffole de flan et de coco comme moi. Ca vous regonfle la momolle anémiée que je suis devenue lol, pire qu'une piquouze d'amphet ou un sniffage de fleurs de Bach (je ne connaissais pas mais une amie en a pris pour moins stresser. Moi j'ai dit non, j'avais peur que ça fasse un drôle d'effet sur moi et d'avoir l'air d'une p'tite shootée lol)

CONCOURS_042

Je vous laisse découvrir ce fameux flan  à la noix de coco sans grande originalité puisque j'ai repris la délicieuse recette de MEL qui tient un très joli blog d'ailleurs. C'est par ici: http://lacuisinedemel.canalblog.com/archives/2007/12/07/7155398.html

Mais c'est tellement bon qu'on fait fi de toute originalité pour cette fois :-)

 

Flan à la noix de coco avec sa noix de coco qui tombe au fond!

Pour 6 personnes (moule rond de 26 centimètres de diamètre for me)

- 500g de lait concentré non sucré-

- 500g de lait écrémé

- 4 oeufs entiers

- 1 cs de vanille liquide

- 125g de noix de coco râpé

- caramel liquide pour napper le moule.

CONCOURS_046

~Préchauffage du four 150°C~

¤ Battez les oeufs avec la vanille.

¤ Ajoutez progressivement le lait concentré en mélangeant bien puis le lait demi-écrémé.

¤ Incorporez la poudre de noix de coco et battez bien afin d'obtenir un mélange homogène.

CONCOURS_044

¤ Nappez votre moule de caramel.

¤ Versez-y la pâte.

~Mettez le tout au four pendant une heure et quart. ~

~Laissez refroidir et placez trois-quatre heures au frigo avant de servir. ~

CONCOURS_045