Ce petit questionnaire m'a été envoyé par la jolie Sha, du Ptit Miam tout en couleur, qui devient de plus en plus miam et de plus en plus coloré d'ailleurs. J'aime bien ce genre de questionnaires, ça permet d'en apprendre plus sur les blogueurs cuisiniers, 'fin je trouve ça très chou que les gens se livrent un peu. A mon tour donc. Je ne suis pas très douée pour ce genre d'exercice, je vais essayer de faire de mon mieux et accessoirement d'être drôle.

1/ Si vous étiez coincée sur une île pour le reste de votre vie et que vous ne puissiez choisir qu'une seule cuisine, laquelle adopteriez vous? Pourquoi?

Oula, ça commence bien, pas de la tarte c'te ch'tite question. De la torture parce que j'aime beaucoup de choses. En fait, je me retrouve assez dans ce que dit Sha. Je rêve de pouvoir manger toute ma vie ce que je mangeais en Allemagne et en Pologne l'année dernière, à savoir du pain (naturellement, quelle surprise! pain au muesli, au maïs, complet, de seigne aux raisins ou aux noix, aux graines de courge, de potiron, à la pomme de terre, aux carottes, aux amandes). Pour mettre sur le pain du twarog, sorte de fromage frais bien compact, du délire. Du miel, de la confiture de myrtilles. Beaucoup de légumes, fan d'aubergines, de courgettes, de carottes, oignons, ail, tomates, haricots vertes et champignons. Je suis absolument folle de champignons (de Paris mais aussi cêpes, pleurottes, et truffes!). A une triste période de ma vie heureusement révolue, je ne mangeais que ça et crus! Sinon de la salade, je suis un vrai lapin, une tonne de fruits, frais ou secs. Pour les petites douceurs, parce que je suis vraiment un bec sucré à fond les ballons, pain d'épices, sernik (gâteau au fromage blanc polonais), makowiec (gâteau au pavot), pudding et flan. Pour le salé que je redécouvre, assurément des pâtes tous les jours, surtout des parpadelles. Et à boire mes amis, parce que même sur une île déserte on ne va pas s'arrêter en si bon chemin: de la vodka, pomme si possible, Zubrowka si possible ou alors ultra forte si possible. Ahhhhhaaaaaaaaaaaaaaaah vous ne me connaissiez pas sous ce jour-là. Pi un petit verre de soho tant qu'on y est, même si je me rends compte que je pars grave en live dans ma réponse.

2. Quel est l'aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez jamais gouté?

Question difficile. Je suis insolite dans ce que je mange donc déjà... Des escargots élevés par ma grand-mère quand j'étais petite. Je me souviens que c'était bon. Je n'ai jamais voyagé dans des contrées exotiques, ce qui limite les opportunités. Ah si, un truc un peu space: du requin dans un plat brésilien préparé par Tante Framboise (que je salue si elle me lit). Le requin n'a pas de goût. Je me souviens du steack de cheval auquel j'avais droit quand je rendais visite à mes grands-parents. Ca partait d'une bonne intention mais no comment ;-)

3. Quel est l'aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez goûté et aimé?

Sha, je connais tous les plats végé que tu évoques. Je les achète chez Naturalia et j'adore. (teste les steacks de tofu aux algues, ça déchire son homme)

Quelque chose que j'ai goûté et aimé? Un dessert: figues à la vodka et glace vanille (on ne se refait vraiment pas). Sinon les parpadelles aux truffes. Si vous allez un jour (on ne sait jamais) à Frankfurt sur l'Oder à la frontière polonaise, faites moi signe, je vous indiquerais le resto.

4. Quels aliments évitez-vous de manger (que ce soit pour cause d'allergies ou parce que vous n'aimez pas)?

La liste va être longue. En tête LA VIANDE, babbbbbbaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah j'ai toujours détesté ça. Je me souviens de mes pantomines avec mon frangin (maman, y 'a du gras dans le bisteack, pas bifteack, bisteack)

Sinon je n'aime pas les tartines beurrées, les salades qui dégoulinent d'huile, la crême fraîche, et les gâteaux secs me donnent la nausée. Donc en fait, la liste n'est pas si longue que ça. J'allais oublier le chocolat. Je n'ai jamais raffolé du chocolat, sauf le très noir!

Comme Sha, pas de fritures, ni de jaunes d'oeufs pour moi (je trouve ça trop secs et ça me rappelle les boules puantes qu'on balançait au collège)

5. Est-ce-que vous cuisinez?

Bah oui, c'est pas mon double ou ma bonne qui cuisine à ma place! Donc c'est Bibi qui s'y colle. Je cuisine comme une étudiante cuisine, peut-être mieux dans le sens où je m'alimente correctement, avec des plats variés et que je n'achète jamais du tout préparé. Quand je rentre chez mes parents, soit c'est moi qui cuisine, soit c'est ma mère. Elle "touche" niveau pâtisserie lol mais elle évite d'en faire pour cause de frère en pleine croissance qui a 14 ans, fait du 46 et mesure pratiquement 1m80 (un gouffre ce petit mec!)

6. Quel est le plat que vous cuisinez quand vous voulez impressionner?

Comme ma tante, un plat indien dont vous n'aurez jamais que des photos sur ce blog puisqu'il s'agit d'un secret de famille que je préserve. Niarck niarck niarck, non seulement elle délaye mais en plus elle nous nargue!

Ceci-dit, je n'aime pas non plus impressionner quand je reçois. J'aime que ce soit simple, rapide et si possible bon puisque c'est quand même le but de l'opération. Les trucs très selects avec des gens guindés qui se tiennent droits comme des pics sur leurs chaises, ça me gonfle au plus haut point. Le snobisme, en matière culinaire comme en règle générale c'est pas mon truc et je suis hyper mal à l'aise dans les soirées très sophistiquées. Je m'écarte du sujet mais c'est mo blog et je peux m'y exprimer donc bah je le dis: la sophistication n'est qu'un artifice pour masquer la futilité et la superficialité!

7. Au restaurant, quel plat préférez vous choisir?

Avant, je prenais le plus light!

Comme Sha (décidément), dans les cafets, je me laisse souvent tenter par une salade de chèvre chaud. J'aime beaucoup. Sinon j'essaie en général de prendre des choses que je n'ai pas l'habitude de manger chez moi. La dernière fois au restau avec mon oncle, ça a été: pâtes aux palourdes (dans Paris, soirée sensas). Pâtes aux fruits de mer pour les restau italiens. Pour les restau indiens: curry de légumes, riz et en dessert salade de fruit ou riz au lait. Restau maghrébin (j'adore la cuisine... et les gens du Maghreb!): couscous légumes, tajine végétarienne aux fruits secs, là, je meurs. Resto chinois: rouleaux de Printemps, riz mais j'avoue que je ne suis pas fan de resto chinois.

Pour le dessert, je suis fan de fromage blanc au coulis de fruits rouges. En fait, je ne prends jmais de gâteau, plutôt des entremets. La dernière fois, j'ai pris une Panna Cotta, c'est pas hyper goûteux et fin, m'enfin ça avait le mérite d'être rafraîchissant!

Quand je vais au resto tibétain (il y en a à Paris, Sha, je te ferai découvrir), je prends de tout lol, tellement nouveau et bon!

Prochains projets:  resto japonais (y'en a deux dans la rue où j'habite) et libanais (encore dans ma rue où il n'y a que des restaurants)

8. Au resto, avez-vous déjà demandé qu'on vous change votre plat ou votre vin?

Ahhhaaaaaaaaaaaaaaah, nan ça me rappelle un truc trop délirant. Nous étions allées au resto avec une copine quand nous faisions nos études en Pologne. Je parle polonais, j'ai donc commandé pour la tablée. Et là, la serveuse apporte un truc qui ne ressemblait pas au plat que ma copine avait commandé. Je le dis à la serveuse et comme chacun sait, qu'en Pologne comme en Allemagne le client est tout sauf roi, la serveuse a renversé la moitié du plat sur les genoux de la pauvre amie et nous a insultées en polonais. On s'en est pris plein la tronche les z'amis, j'en rigole encore! Si vous lisiez une carte en Pologne, vous vous bidonneriez à fond (enfin les gens qui ne parlent pas polonais hein?). Quand j'ai commencé à apprendre la langue, on nous a d'ailleurs fait apprendre la carte avec les différentes viandes. Tout un programme!

9. Combien de livres de cuisine avez-vous?

Je vais sur vos blogs, ça me suffit! Perso, je n'en ai qu'un seul. Ma mère en a plus, enfin une cinquantaine quoi!

10. Quel est l'aliment dont vous ne pourriez pas vous passer?

Ché pas, je dirais que je ne pourrais pas me passer de manger tout court quoi. Manger est devenu un plaisir après avoir été un calvaire. Je mange donc je suis. Et je suis donc je mange. Vive la philosophie de comptoirs, je me rends compte que je pars grave en sucette là!

Ca me ferait plaisir que tous les blogueurs qui me lisent fassent ce questionnaire...

Et pour la route, voilà une photo de la ch'tiote que j'ai été... (PS: c'est pas des lentilles, j'ai toujours les mêmes z'yeux)

lise_18_mois